Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Château MOUTTE BLANC

Patrice de Bortoli, vigneron
Patrice de Bortoli, vigneron

.

Alors que le prix de ses plus grandes étiquettes s’envolent, le vignoble bordelais (1) demeure une source inépuisable de vins authentiques, sérieux, au style classique : véritables témoins de leur Terroir et disponibles à des prix abordables.

J’avais commencé la série de « Mes Bordeaux Préférés de 5 à 25 € » par le Château Reynon (Côtes de Bordeaux). Nous irons aujourd’hui rive gauche, dans la région du Médoc, à la découverte d’un cru artisan (2) situé à Macau, à 6 km de Margaux. C’est un petit vignoble de 4,5 ha, tout proche de crus classés (Cantemerle, La Lagune), à la confluence de trois appellations.

Ce cru se singularise par :

  • sa taille réduite
  • ses vieilles vignes dont certaines ont plus de 80 ans.
  • son fort pourcentage de vieux Petit-Verdot : 25%
  • l’assistance d’un grand œnologue, celui de tous les premiers crus du Médoc : Eric Boissenot.

Ajoutons à cela des propriétaires passionnés, Odile et Patrice de Bortoli, qui, en vrais artisans, font tout par eux-mêmes, de la vigne à la commercialisation.

Bordeaux Supérieur
Bordeaux Supérieur

.

Château Moutte Blanc AOC Bordeaux supérieur*

Il appartient à ces quelques Bordeaux-Supérieur du Médoc non retenus dans l’AOC voisine (Haut-Médoc) et dont les modes de culture et d’élaboration n’ont rien à envier aux deux appellations plus nobles ou même à leurs prestigieux voisins : densité/ha, rendement, vendanges manuelles en cagette, élevage raisonné en fût de chêne dont le soutirage à l’esquive  permet de mettre en bouteille sans filtration…

Ainsi vous avez ce que Bordeaux recèle d’excellent en matière de rapport Q/P : autour de 9 €.

Assemblage* : 50% Merlot (M), 25% Cabernet-Sauvignon (CS), 25% Petit-Verdot (PV)

Notes de dégustation globale pour les millésimes ci-dessous :

Couleur soutenue, rubis foncé. Nez pur de fruits rouges, s’affine à l’agitation mais encore réservé pour les millésimes les plus jeunes. En bouche puissance, densité, longueur. La finale se résout sur de beaux tannins qui demandent à s’assagir pour les millésimes récents. Persistance remarquable de la flaveur. Quelques années de garde seront favorables à plusieurs millésimes mais on peut déjà les déguster.

2008 88/100  A déguster jusqu’en 2025

2009 90/100  Période idéale 2018 – 2035

2010 90/100  A déguster jusqu’en 2035

2011 88/100  Période idéale 2018 – 2030

2012 87/100  Période idéale 2018 – 2025

2013 85/100  Période idéale 2017 – 2025

Voir dans le menu du blog le système de notation /100 : évaluation qualitative

Cuvée Moisin
Cuvée Moisin

.

Château Moutte Blanc  AOC Bordeaux Supérieur Cuvée Moisin

Ce cru s’est fait connaître par sa cuvée Moisin 100% Petit-Verdot, issue d’une parcelle de 0,70 ha de vieilles vignes (80 ans et plus) sur un terroir argilo-limoneux. Ce cépage abandonné est remis au goût du jour pour ses qualités de structure sans se départir de finesse au vieillissement. Une verticale, 2010 à 1994, a montré les aptitudes exceptionnelles de cette cuvée. Autour de 15 €.

Notes de dégustation :

2013 : Robe dense. Nez pur, légèrement épicé, encore réservé. Puissance et densité en bouche avec des tannins qualitatifs encore fermes. Remarquable pour le millésime, demande à vieillir.

86/100  Période idéale 2018 – 2030

 

2012 : Couleur profonde de la robe. Nez finement fruité et poivré. Bouche bien nourrie, longue résolution sur des tannins puissants et mûrs, soutenus par une bonne acidité. Bel avenir. Vin de garde.

88/100 Période idéale 2020 – 2035

Un Grand Amour
Un Grand Amour

.

Château Moutte Blanc AOC Bordeaux Supérieur Cuvée Un GrandAmour

Quelle belle histoire ce Grand Amour ! Avant tout une histoire de viticulture de haut niveau. La vigne est plantée en foule, comme autrefois, avec les trois cépages : 30% M, 30% C S, 30% PV, sur une parcelle de 30 ares, à proximité des crus classés cités ci-dessus. Récoltés en même temps, les cépages sont vinifiés ensemble dans la même cuve. La cuvée n’est éligible que les grandes années : 2005, 2009, 2010, 2012. Autour de 18 €.

Notes de dégustation :

2012 : Couleur dense, remarquable. Nez très fin, encore fermé, notes de fruité élégant et légèrement vanillées. La structure est imposante, très nourrie de tout ce qu’ont apporté les trois cépages réunis. La matière du vin est riche, dense et longue sans se départir d’une grande finesse : le paradoxe (miracle) des grands vins. Gros potentiel. Mon coup de cœur ! Avec un tel nom de cuvée, c’est normal. Bravo ! Mais le produit est rare : 600 bouteilles.

91/100 Période idéale 2020 – 2035

Marguerite Dejean
Marguerite Dejean

.

Château Moutte Blanc AOC Haut-Médoc Cuvée Marguerite Déjean

Ce Haut-Médoc pur jus, 100 % Cabernet-Sauvignon, cépage emblématique, natif de la région, provient d’une petite parcelle d’un demi hectare au sol et sous-sol limono-graveleux. Autour de 13 €.

Notes de dégustation :

2013 : Robe d’un beau rubis brillant. Nez pur, encore fermé. Bouche vive, puissante, longue, encore ferme en finale. Archétypal du cépage et de l’idée qu’on peut se faire d’un vrai vin du Médoc. Doit vieillir absolument pour exprimer son essence.

86/100 Période idéale 2020 – 2035

2012 : Robe profonde. Nez de petits fruits rouges. Dans le lignage du 2013 avec plus d’ampleur et de volume. Belle persistance. Demande aussi une garde favorable pour s’affirmer.

88/100 Période idéale 2020 – 2035

Margaux
Margaux

.

Château Moutte Blanc AOC Margaux

Ce vin de Margaux, le joyau de la famille, vient idéalement compléter la gamme. Il est issu d’une parcelle de 0,75 ha de graves garonnaises, située à Arsac (3) et plantée exclusivement de vieux Merlot. Rarissime dans le Médoc où, comme on l’a dit, le Cabernet-Sauvignon est roi mais malheureusement pas toujours en bonne place. Autour de 20 €.

Notes de dégustation :

2013 : Couleur pleine, étonnante pour le millésime. Grande pureté au nez, avec des notes de petits fruits rouges qui s’affinent à l’agitation. Longue résolution en bouche qui traduit puissance, volume, densité et équilibre des saveurs. La finale est fine et persistante. On ressent tous les attributs du grand vin qui l’autorisent à tutoyer les grands cette appellation.

89/100 Période idéale 2020 – 2035

2012 : Robe nourrie, dense. Arômes fins, légèrement vanillés, encore retenus. Il a le profil du précédent, plus compact, avec des tannins plus serrés. Lui aussi peut en découdre avec les crus classés voisins. A garder précieusement.

90/100 période idéale 2020 - 2035

Les vins de Moutte Blanc s’inscrivent dans le plus pur classicisme médocain. L’intégration harmonieuse du chêne laisse chaque vin exprimer son terroir et son millésime. Tous sont dotés d’un bon potentiel de vieillissement ce qui n’exclut pas de les déguster dès maintenant.

Attachés à leur terre et attachants pour l’amateur de vin, les Bortoli vivent une passion qu’ils sont toujours heureux de partager.

Si ce billet vous inspire, vous êtes cordialement invités à leur rendre visite d’abord sur leur site www.moutte-blanc puis à Macau 05 57 88 40 39.

Retour à l'accueil

À propos

Franck Dubourdieu

Œnologue-Consultant, critique indépendant, bloggeur

Commenter cet article